Auto-entreprise, micro-entreprise, EURL, SARL … comment choisir ?

Ça y est ! Après plusieurs années d’hésitation, vous souhaitez vous lancer dans la création d’entreprise ? Ne vous précipitez surtout pas. Vous devez choisir le meilleur régime entrepreneurial qui convient le mieux à votre activité.

Activités réduites ? Choisissez entre auto-entreprise et micro-entreprise

Start-upSi vous souhaitez monter votre entreprise dans le but de percevoir un revenu complémentaire, pensez à ces deux régimes. En effet, ces derniers sont adaptés aux activités restreintes, des activités qui requièrent peu d’investissements et moins de ressources. Si vous prévoyez un chiffre d’affaires en deçà de 81 500 ou 32 600 euros selon le domaine d’activité, l’un de ces deux régimes vous convient parfaitement.

En choisissant l’un ou l’autre de ces régimes, vous bénéficiez d’une grande simplicité pour vos démarches administratives et d’une souplesse des conditions fiscales. La part imposable de votre revenu représente soit les 29 %, 50 % ou soit les 66 % de votre chiffre d’affaires selon votre activité en régime de micro-entreprise. Lorsqu’il s’agit d’une auto-entreprise, vos cotisations sociales représenteront 12 %, 21 % ou 18,3 % de votre chiffre d’affaires en fonction de votre activité. Elles sont d’ailleurs moins importantes qu’en micro-entreprise.

Deux autres options existent en cas de charge importante

Si votre activité peut inclure des charges importantes, que ce soit en personne, en matières premières, en loyer ou en fournitures d’équipement, entre autres, vous avez le choix entre le régime d’entreprise individuelle à bénéfice réelle et le régime d’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Vos charges pourront directement être retranchées de votre chiffre d’affaires. Ce dernier ne serait donc pas soumis à aucun plafonnement.

Ces régimes pourront toutefois augmenter votre responsabilité. Une responsabilité qui peut d’ailleurs concerner l’intégralité de votre patrimoine si elle est limitée au capital social de votre EURL. En ce qui concerne la fiscalité, vous pourrez être soumis à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés.

Si vos factures auto-entrepreneur ne vous ont pas permis d’atteindre ou de dépasser le plafond des régimes forfaitaires, vous pouvez reconvertir votre entreprise en micro ou auto-entreprise.

Souhaiteriez-vous associer à une autre personne ?

Si, pour pouvoir partager des charges ou atteindre un chiffre d’Affaires plus élevé, vous avez choisi de vous associer avec une autre personne, vous devrez basculer votre entreprise en société. Le régime le plus courant et le plus avantageux (selon divers témoignages) est celui de la Société à Responsabilité Limitée (SARL). Ce régime existe en plusieurs formules. Deux sont aujourd’hui très courantes : SARL à capital fixe et SARL à capital variable. Si vous souhaitez avoir plus de souplesses dans la tenue de votre capital social, la seconde formule sera idéale.

A propos

Assistante de direction chez un grand acteur du secteur automobile, je suis une fana de boulot et j'adore mon job. Diplômée depuis peu, je développe mes compétences dans le domaine de l'administration et du secrétariat. Retrouvez-moi sur Google+

Publié dans Blog Tagués avec : , , , ,
2 commentaires sur “Auto-entreprise, micro-entreprise, EURL, SARL … comment choisir ?
  1. Bardot dit :

    Bonjour Mme Sara. Ts d’abord je vs remercie et je vs félicite de votre article.
    Mais seulement ce que j’ai remarqué que vs n’avez indiqué les pièges des charges sociales qu’il dans auto entrepreneur, surtout ds la première année qu’on a pas de clients, pas de chiffre d’affaire et on paye les charges quand même, je trouve qe c’est un cadeau empoisonné. Je souhaite plus d’explication à ce propos. J vs remercie infiniment

    • Sarah dit :

      Bonjour,

      eh bien en principe, et c’est l’un des principaux avantages du statut d’auto-entrepreneur, lorsque ce dernier n’a pas de client donc ne réalise aucun chiffre d’affaires, il ne paie aucune charge. De quelles charges parlez-vous ?

      J’ai plusieurs ami(e)s qui ont comme moi ce statut depuis plusieurs années et qui sont parfois 6 ou 9 mois sans réaliser le moindre chiffre d’affaires … et ils ne paient pas le moindre centime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*