Devenir auto-entrepreneur : mode d’emploi

En choisissant le statut d’auto-entrepreneur, une personne peut fonder son entreprise d’une manière plus simple. Elle a le choix entre divers types d’activités, notamment commerciales, artisanales ou libérales. Mais, ce statut permet-il vraiment de profiter de divers avantages ? Les réponses.

Qui peut être auto-entrepreneur ? Et quelle activité exercer ?

Auto-entrepreneurToute personne souhaitant créer une activité principale ou complémentaire peut opter pour le régime auto-entrepreneur. Le statut est donc accessible aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires du RSA, aux salariés du secteur privé, aux fonctionnaires, aux retraités et aux étudiants. Toutefois, une personne a le droit de créer uniquement une seule auto-entreprise même si elle exerce plusieurs activités à la fois. En plus, si l’activité choisie requiert la détention d’un diplôme, l’auto-entrepreneur n’en est pas affranchi.

Le statut concerne une bonne partie des activités commerciales et artisanales ainsi que les activités libérales soumises au régime de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et de l’assurance vieillesse. Parmi ces activités figurent l’enseignement, la boulangerie, le dépannage informatique, les métiers du bâtiment et la coiffure. Cela exclue les avocats, les marchands de biens et agents immobiliers, les pharmaciens, les artistes-auteurs, les médecins, les huissiers, les notaires et les professions soumises au régime de la Mutualité sociale agricole.

Quelles sont les démarches à suivre ?

L’intéressé n’est pas obligé de s’inscrire au registre du commerce ou au répertoire des métiers. Il suffit de déposer une déclaration d’activité soit au centre des formalités des entreprises compétentes pour l’activité exercée (chambre de commerce et de l’industrie ou chambre des métiers et de l’artisanat), soit au site gouvernemental pour auto-entrepreneur français. Les informations à inclure dans la déclaration sont les suivantes : état civil, coordonnées et descriptif de l’activité. Il faut également préciser si l’on souhaite exercer l’activité à titre principal ou à titre accessoire.

Être auto-entrepreneur est-il avantageux ?

Devenir entrepreneur est très simple. Il suffit de s’inscrire gratuitement soit auprès du centre des formalités des entreprises compétentes, soit auprès du site gouvernemental pour entrepreneur. On est donc dispensé des démarches complexes à effectuer auprès du registre du commerce ou du répertoire des métiers. Il est d’ailleurs possible de payer les cotisations en ligne. Le régime microsocial est très simple. Les cotisations sont en effet au prorata du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur : 12 % pour les artisans et commerçants s’exerçant dans la vente des marchandises, 18,3 % pour les activités libérales et 21,3 % pour les artisans et les commerçants s’exerçant dans la vente de services. Aucune cotisation n’est soumise à un CA nul. D’ailleurs, l’auto-entrepreneur bénéficie d’une exonération de la cotisation foncière au cours de l’année de la création de l’entreprise et les deux années suivantes. Il bénéficie également des conditions plus souples pour le règlement de l’impôt sur le revenu.

Vous voulez vous lancer dans l’auto-entrepreneuriat ? Alors, veuillez trouver ici le modèle de facture auto entrepreneur dont vous aurez besoin pour la demande et l’attestation du règlement de vos transactions avec les clients.

A propos

Assistante de direction chez un grand acteur du secteur automobile, je suis une fana de boulot et j'adore mon job. Diplômée depuis peu, je développe mes compétences dans le domaine de l'administration et du secrétariat. Retrouvez-moi sur Google+

Publié dans Blog Tagués avec : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*