Quelques conseils pour bien négocier sa démission

Tout départ d’un poste se prépare au préalable. Si vous avez donc l’intention de démissionner, prenez tout votre temps pour bien négocier votre démission. Cette précaution est très importante, car votre carrière future en dépend.

Restez professionnel lors de la démarche

DémissionMême si vous êtes sur le point de quitter votre poste, ce n’est pas une raison pour négliger votre travail. Faites donc tout pour mettre vos dossiers à jour de sorte à ne pas laisser un grand boulot à vos collègues après votre départ. Et petit à petit, vous leur transférer vos compétences. Si vous restez participatif et professionnel, vous pourrez mieux négocier la durée de votre préavis avec votre employeur. Cette durée peut être de 3 mois, 2 mois ou de 1 mois selon votre statut et la convention collective. Vous pourrez partir plus tôt si vous faites un accord avec votre patron. Mais tout dépend de l’attitude que vous adopterez avant.

Assurez vos arrières

Si vous prenez la décision de démissionner, c’est que vous avez probablement l’intention de déposer votre dossier ailleurs. Sachez que la plupart des recruteurs appellent les employeurs précédents pour avoir une idée des personnes qui ont travaillé avec eux et qu’ils s’apprêtent à engager. Et s’ils ont une mauvaise opinion sur vous, cela risque de vous coûter cher. Alors vous devez penser à assurer vos arrières en adoptant une attitude empathique envers votre patron. Montrez-lui que même si vous partez, l’entreprise vous tient toujours à cœur et que vous contribuerez à son dynamisme jusqu’au jour de votre départ définitif.

Essayez la rupture conventionnelle

Si vous n’avez pas de promesse de poste ailleurs, il serait intéressant de négocier une rupture conventionnelle de votre contrat de travail. C’est une démarche qui est une sorte de rupture à l’amiable. Celle-ci vous fera profiter des avantages du licenciement, ce qui veut dire que vous aurez droit à une indemnité et un droit aux allocations chômage. Il faudrait cependant trouver un accord « gagnant-gagnant » avec votre boss pour que cet arrangement soit accepté.

A propos

Assistante de direction chez un grand acteur du secteur automobile, je suis une fana de boulot et j'adore mon job. Diplômée depuis peu, je développe mes compétences dans le domaine de l'administration et du secrétariat. Retrouvez-moi sur Google+

Publié dans Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*